08/07/2009

Une histoire sans bruit

Le 2 juillet une famille de Gaza a été frappée tragiquement. Une jeune fille de 17 ans est morte, tuée « par erreur » selon l’armée israélienne, qui a tiré deux obus sur deux maisons familiales à environ 1,5 kilomètres de la frontière avec Israël. L’armée a d’abord imputé les tirs à des palestiniens puis a admis plus tard la responsabilité decette dernière attaque sur des civils.

 

Depuis la fin de l’assaut israélien sur Gaza, qui a duré 3 semaines, le 18 janvier, 25 autres personnes (activistes, civils, pêcheurs et paysans au travail) ont été tuées. D’autre part, selon le Centre palestinien pour les droits humains (PCHR) 64 individus, dont 25 femmes et enfants, ont été blessés par tirs ou obus. Les soldats tuent et blessent en toute impunité. Ignorés par une presse internationale lasse de cette région qui souffre en permanence, les victimes civils n’ont ni visage ni nom. Rami Almeghari rend la dignité de la famille Abu Ayish en racontant leur histoire. Lire l’original en anglais sur http://electronicintifada.net/v2/article10643.shtml . 

090705-abuayish-gaza.jpg

 Le corps de Hiyam Abu Ayish à la morgue de l’hôpital al-Aqsa à Gaza entouré par ses proches le lendemain de son décès suite à une attaque israélienne (Hatem Omar/Maan Images)

Lire la suite

11:48 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : armée israélienne, jeune fille tuée, gaza | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |