08/10/2014

L’électricité d’abord

L’homme d’affaires américain-palestinien Sam Bahour est né à Youngstown, Ohio, où il a grandi et fait ses études universitaires. Il s’est établi en Cisjordanie lors des Accords d’Oslo quand la paix semblait promise à un proche lendemain. Il y travaille comme consultant tout en enseignant à l’Université de Bir Zeit. Pragmatique, il explique pourquoi les énormes problèmes d’approvisionnement de l’électricité pour la bande de Gaza ne sont pas inéluctables. Le règlement de cette question pourrait servir d’exemple à la conférence internationale des donateurs qui s’ouvre le 12 de ce mois au Caire. Sam Bahour publie ses idées dans un article en anglais publié sur la site du + 972 mag. Je le traduis ici. 

électricité, Sam Bahour, le noir, ville de Gaza, vie quotidienne, coupures pénurie, centrale électrique, carburant, punition collective, attaques israéliennes, Israël, Turquie, Autorité palestinienne, droit international, lumière, processus de paix, enfants palestiniens, bougies, communauté internationale
Consultant Bahour

Lire la suite

24/11/2013

La vie en noir

Une année après les dernières attaques sur Gaza, la situation a empiré, selon l’ONU. Une jeune enseignante d’anglais, Sarah Salibi, a rédigé un article pour son  blog « Dear World » [« Cher monde » ndlt] qui donne une idée concrète de la vie déréglée à laquelle chaque Palestinien moyen à Gaza doit s’adapter en ce moment. Je traduis son article ici avec une pensée pour une autre jeune enseignante qui m’a écrit hier matin : « La situation est très mauvaise – pas d’électricité, pas de pétrole, pas d’eau. Et la semaine passée, il y avait des explosions et des frappes aériennes à minuit. » Elle a encore de la chance : elle n’habite pas un immeuble de douze étages dont l’ascenseur est en panne depuis des semaines …

Gaza, électricité, eau, pétrole, coupures, bougie, crise, lumière, vie, hôpitaux, générateurs, Israël. Egypte, Hamas, Fatah
La soirée de Sarah et ses sœurs à la lumière d’une bougie

Lire la suite