10/12/2014

Si proche et pourtant si loin

Un jeune de 20 ans de Gaza vit depuis l’âge de 12 ans sous le blocus. Dès l’âge de 14 ans, il a survécu à trois attaques majeures de l’armée israélienne avec toutes ses conséquences. Son monde est étriqué et fermé. L’éducation a toujours tenu une place de première importance pour les familles palestiniennes et surtout dans la situation de Gaza aujourd’hui. Les études, et surtout les études supérieures, ouvrent l’esprit à un monde auquel les jeunes n’ont pas d’accès sauf par la télévision ou par Internet.

Les jeunes savent que les adultes très âgés de Gaza ont étudié avec les Anglais à Jérusalem. Ils envient les adultes en-dessus de 40 ans ayant étudié en Cisjordanie, aux universités de Birzeit, Naplouse et Bethléem, où ils ont perfectionné leur anglais. Beaucoup de personnes de cette génération ont étudié également aux Etats-Unis, en Russie, au Caire et dans bien d’autres pays. Les francophones ont appris le français en Algérie et en France. Tout ceci est du passé. Pour la plupart des jeunes de Gaza, la possibilité de poursuivre leurs études à l’extérieur est minime et d’autant plus enviée. Un article en anglais du Monitor nous raconte la situation de 1'500 étudiants bloqués actuellement à Gaza avec des bourses et des visas qui ne leur servent à rien. Je le traduis ici. 

Gaza, blocus, armée israélienne, éducation, jeunes, étudiants, bourses, visas, fermetrue, Rafah, Erez, université, droit d'étudier, manifestation, libre circulation, Israël, Cisjordanie
Les jeunes de Gaza aspirent à la liberté :
Parkour dans des maisons détruites par l’armée israélienne cet été à Khan Younis, 4 novembre 2014 (photo par Ashfar Amra / APA images)

Lire la suite

25/02/2013

La colère et la tristesse : Arafat Jaradat mort sous la torture

Les Gazaouis sont de tout cœur avec la famille de ce citoyen du village du Sair, Cisjordanie, arrêté il y a quelques jours pour avoir lancé des pierres. Eva Bartlett a assisté à une manifestation à Gaza City hier, le 24 février 2013.

Gaza, Sair, Arafat Jaradat, prisonniers palestiniens, Commission des Droits de l'Homme, Genève, torture, manifestation, prisons israéliennes

Manifestation le 24 février (photo Eva Bartlett)

Lire la suite

11/02/2013

Du dé-développement au boycott

En 1995, Sara Roy a écrit The Political Economy of De-development dans lequel elle a inventé le mot « dé-développement » pour décrire la politique israélienne vis-à-vis la bande de Gaza. Le concept défiait la compréhension, mais tous les faits montraient clairement que le gouvernement israélien avait mis en route une politique « d’anti-développement » unique dans le tiers monde dans les territoires occupés de Gaza. Cette politique condamnait l’agriculture à une mort lente planifiée, sans égard aux conséquences que cette décroissance programmée aurait pour les Gazaouis. 

boycott, Mehadrin, armée israélienne, paysans, Gaza, pêcheurs, développement, économie, manifestation, Olten, exportations

 Paysans manifestant à Gaza le samedi 9 février 2013 pour un boycott de produits des entreprises israéliens agricoles (Photo Eva Bartlett)

Lire la suite

30/01/2013

Les femmes de Gaza manifestent pour la réconciliation

Hier, 29 janvier 2013, des femmes de Gaza ont manifesté pour que les différentes factions palestiniennes se mettent ensemble et créent une nouvelle dynamique née de l’unité. Ziad Medoukh nous envoie des images de ce rassemblement. Sans doute pensait-il à son poème « La femme Palestinienne, avenir de la Palestine » publié dans son dernier recueil « Gaza, Terre des oubliés, Terre des Vivants ; 70 poèmes de la paix palestinienne ». Nicole Pfund, artiste née à Genève, a créé la couverture de ce livre, dédié « surtout aux femmes palestiniennes. » 

Gaza, femmes, réconciliation, manifestation, Ziad Medoukh, poème, paix

Lire la suite

17/11/2012

Un appel gazaoui désespéré à une communauté internationale complice

Ziad Medoukh a fait son doctorat en Sciences du Langage à l'Université de Paris 8 en 2009, après avoir obtenu un DEA en didactique de FLE de l'Université Stendhal à Grenoble. Il dirige le département de français de l'Université El Aqsa de Gaza, Palestine.

Il adresse cet appel pressant au monde.

A Genève, on peut manifester notre soutien par notre présence à la place des Nations, à 14h ce samedi après-midi, 17 novembre.

Lire la suite

31/12/2010

«C’est le moins que l’on puisse faire »

Jonatan Pollak répond aux questions de la journaliste Amira Hass dans le journal Haaretz du 29 décembre.

 

amira-hass-150x200.jpg

 

 

Photo de la journaliste Amira Hass

Lire la suite

28/12/2010

Manifestation à bicyclette pour Gaza : liberté d’expression bafouée à Tel Aviv

Pour avoir protesté à Tel Aviv, en janvier 2008, contre le blocus sur la bande de Gaza de façon non-violente, Jonatan Pollak ira le 11 janvier en prison. Ha’aretz et l’Electronic Intifada racontent le procès de ce jeune de 28 ans qui s’implique depuis longtemps pour une juste paix en Palestine/Israël. Je me rappelle ce grand garçon calme et courtois le 28 décembre 2002 dans le village de Habla près de Jayyous. Jonatan est resté toute une nuit à discuter avec des jeunes palestiniens qui n’avaient jamais rencontré un israélien auparavant. La plupart d’entre nous dormions. Cette nuit précédait la manifestation pacifique en protestation contre la construction du mur à Jayyous.

 

pollock2-483.jpg

 

 Jonatan (à droite) et Rabbi Arik Ascherman des Rabbis for Human Rights à Atil, Tulkarem, janvier 2003 dans une protestation contre le mur (Photo : Marty Federman)

Lire la suite

09/01/2010

Une nouvelle que la presse a passé sous silence

Près de 3000 manifestants se sont rassemblés au Square Rabin à Tel Aviv le 2 janvier 2010. Ils ont défilé jusqu’à la place du Musée où un meeting de protestation a eu lieu. Les manifestants scandaient à l’unisson (en hébreu) « Gaza ne désespère pas ! Nous mettrons fin à l’occupation ! », « Israël, nous avons honte – le blocus est inhumain ! ». L’organisation israélienne Gush Shalom a décrit cet évènement émouvant en détail. Plusieurs personnalités ont pris la parole. Parmi eux, Nurit Peled-Elhanan, que la mort tragique de sa fille Smadar a transformé en militante ardente pour une paix juste entre son pays et la Palestine. Voici son discours , traduit par Roseline Derrien.

gaza 47.jpg

http://www.alterinfo.net

Lire la suite

15:16 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : manifestation, gaza, tel aviv, nurit peled-elhanan | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |