01/02/2015

Sept mois sans salaires

Durant les situations cauchemardesques des attaques israéliennes de l’été et jusqu’à aujourd’hui, le personnel médical de Gaza a travaillé sans rémunération. En décembre 2014, les nettoyeurs des hôpitaux ont mené une grève pour attirer l’attention sur le fait qu’ils travaillaient sans paie depuis six mois. Sans résultat. Les médecins, les infirmiers, les ambulanciers et les aides-soignants ne sont pas les seuls. Selon les conclusions d’une mission récente du Fond monétaire international (FMI) publiées le jeudi 29 janvier, la guerre de Gaza a causé une baisse de 15% dans l’activité économique de Gaza déjà durement éprouvée. Le FMI a également déclaré que le refus d’Israël de payer les 127 millions de dollars d’impôts qu’il doit à l’Autorité palestinienne, prélevés sur les importations vers Gaza et la Cisjordanie, rend presque impossible le rétablissement de l’économie palestinienne cette année. Rami Almeghari raconte ce scandale dans un article en anglais pour l’Electronic Intifada que nous traduisons ici.

Gaza, hôpitaux, travailleurs, Israël, Autorité palestinienne, Fatah, Hamas, infirmiers, médecines, ambulanciers, grève, salaires, bombardements, attaques, missiles, santé, Khuza'a, 2014, crise, Hôpital Nasser, Khan YounisPersonnel médical au travail le 1er août 2014 (The Times of London)

Lire la suite

12/11/2014

Le business - ce n'est plus possible

La destruction massive des usines à Gaza cet été a déjà été évoquée ici. Un article récent par Gisha raconte le cas de l’usine de biscuits Al-Awda de M. Mohammed Tilbani. Il signale la destruction des seules usines qui produisaient des médicaments et du carton. Des centaines de fermiers ne peuvent plus compter sur les soins de l’usine Al Badr, qui transformait leurs légumes et fruits en conserves. L’usine d’Al Wadiyah, qui fabriquait des produits d’alimentation est, elle aussi, rasée.

Mohammed Othman, journaliste basé à Gaza, a recueilli les témoignages de deux hommes d’affaires prospères qui sont devenus deux individus endettés avec comme perspective une vie de travail à refaire. Je traduis ici son article rédigé en anglais. 

Gaza, économie, affaires, missiles, débris, faillite, pertes, usines, ateliers, entreprises, fermes, Shujahiya
Ruines de l’usine Al-Awda, après son bombardement le 30 juillet 2014, Deir al-Balah. L’usine fut inaugurée par M. Tilbani en 1977. (photo Gisha)

Lire la suite

24/08/2014

Message d’une jeune palestinienne de Gaza

C’est lorsque j’ai commencé ce blog à Gaza, en mars 2007, que j’ai rencontré Karama. Son nom veut dire « dignité », « honneur », ou encore « respect » en arabe. En 2007, Karama, née au début de la première Intifada, avait 17 ans. Elle parlait l’anglais avec beaucoup de plaisir. Elle aimait danser et écouter la musique des Back Street Boys. C’était une jeune fille qui avait un regard positif : « Demain, ça ira mieux, » se disait-elle chaque jour.

Puis, tard dans la nuit au mois de juin, l’armée israélienne a tiré deux missiles sur un immeuble en face de chez Karama. Toutes les vitres de leur appartement sont parties en éclats, causant des blessures légères à trois personnes de sa famille. Le jour après, son visage était éteint. Je reconnaissais à peine la souriante jeune fille. Karama m’a confié :’C’est la première fois dans ma vie que je me dis que, peut-être, demain ne sera pas meilleur.’ 

Gaza, armée israélienne, missiles, lendemain, études, université, peur, Bande de Gaza, armes, humanité, dormir, tuer, explosion, attaques, bombes, nuit, mort, compassion, message
Dommages (photo Carol juin 2007), il n'y a plus de vitres et les cadres sont déformés.

Quand je suis retournée à Gaza en 2011, j’ai retrouvé Karama, une jeune femme. Elle terminait ses études d’anglais à l’université tout en enseignant l’arabe qui est parlé à Gaza. Après mon départ de Gaza en 2012, nous sommes restées en contact. Karama me demande maintenant de traduire et publier un texte qu’elle a écrit tout récemment. Le voici.

Lire la suite

03/08/2014

Du jamais vu : une guerre contre des civils

Martin Lejeune, qui serait le seul journaliste allemand actuellement dans la bande de Gaza, nous livre une tranche de sa vie ces derniers neuf jours de juillet 2014. Sa conclusion en titre de ce billet est claire. Il publie sur son blog http://martin-lejeune.tumblr.com/ en anglais. Je vous traduis un article publié sur le site du Mondoweiss le 2 août 2014  ici. Je travaille en écoutant les nouvelles du bombardement d’une troisième école de l’UNRWA à Beit Lahiya, tuant et blessant des civils qui y avaient pris refuge après avoir suivi les conseils de l’armée israélienne d’abandonner leurs maisons. 

bande de Gaza, médecins, Shifa, catastrophe humanitaire, guerre, civils, missiles, F-16, armée israélienne, drones, soldats, droit international, ltats européens, violations des conventions internationales, crimes de guerre, hôpitaux, centrale électrique, eau, électricité, internet, téléphones, pain, argent, bombardements
Martin Lejeune avec ses amis médecins à l’Hôpital de Shifa, Ville de Gaza, juillet 2014

Lire la suite

25/07/2014

Sanctuaire

L’église orthodoxe grecque de l’évêque Porphyre à Gaza fut construite au Ve siècle en souvenir de celui qui fut évêque de Maioumas (l’ancien nom du port de Gaza) puis de Gaza entre 395 et 420, à l’époque où les cultes païens existaient encore. Ces beaux bâtiments, dont la plupart datent de la période des croisés, se situent dans la vieille ville de Gaza, pas loin du quartier de Shujahiya. Environ mille personnes obligées de quitter leurs maisons à Shujahiya le 20 juillet ont trouvé refuge au sein de cette église. La journaliste Asmaa al-Ghoul nous décrit leur accueil dans un article écrit pour Al Monitor en anglais. Je le traduis ici. 

Eglise, Gaza, Shujahyia, missiles, mosquée, corps, morts, Sabra et Shatila, Syrie, guerre, obus, bombardements israéliens
L’église accueille ses voisins de Shujahiya (Photo par Wissam Nassar)

Lire la suite

22/07/2014

« Voix de Gaza »

Un groupe de jeunes citoyens de Gaza ont lancé un site en anglais « Voices of Gaza », où chacun parle de son vécu et livre ses analyses pendant l’opération militaire actuelle à Gaza. Je traduis ici un article parmi d’autres. Il communique l’expérience d’une mère qui est également une professionnelle. Elle explique comment les actions de l’armée israélienne apprennent à ses enfants ce qu’ils savent du pays d’Israël. 

Hikmat and Ahmad.jpg
 Hikmat et Ahmad

Lire la suite