20/06/2013

Natan Blanc N’Ira Plus en Prison

Au début du mois de juin 2013, l’objecteur de conscience Natan Blanc, 20 ans, fut relâché définitivement des prisons militaires après des multiples condamnations en raison de son refus de servir. Il attribue le début de sa réflexion à l’Opération Plomb Durci contre Gaza en décembre 2008 et janvier 2009. Il a l’intention de demander d’accomplir un service civil de deux ans auprès du Magen David Adom, le Croix Rouge israélien, selon un article dans le journal Haaretz du 4 juin. Le musicien israélien Daniel Barenboim a réagi en apprenant les nouvelles. Son article « opinion »est paru dans l’édition anglaise du Haaretz du 16 juin. En voici la traduction.

Natan Blanc, armée israélienne prison, objecteur de conscience, Israël,Opération Plomb Durci,Barenboim

  Natan Blanc avec son père après avoir été relâché de prison militaire le 4 juin 2013
(photo Rami Shalosh)

Lire la suite

22/05/2013

Natan Blanc persiste et signe

Le groupe israélien New Profile nous apprend que l’objecteur de conscience Natan Blanc purge une peine pour la dixième fois. Il refuse toujours de servir dans l’armée israélienne. 

Natan May.jpg

 Natan Blanc (photo Amnesty International)

Lire la suite

24/04/2013

« Si votre conscience n’est pas nette, ne le faites pas. »

Natan Blanc, objecteur de conscience israélien inspiré par les évènements de l’Opération Plomb Durci à Gaza, a parlé cette semaine avec une journaliste palestinienne. Entre sa huitième et sa neuvième condamnation pour refus de service militaire, il a répondu à quelques questions pour l’Electronic Intifada. 

plomb durci, Natan Blanc, objecteur de conscience, prisonnier, prison, armée israélienne, refusnik, occupation, démocratie
Des soldats israéliens arrêtent un enfant palestinien après avoir aspergé son visage avec du spray au poivre pendant une protestation contre la nouvelle décharge israélienne à ciel ouvert sur les terres du village de Qusin, à l’ouest de Naplouse, au nord de la Cisjordanie. C’était le 6 mars 2013. La décharge se situe à 1 kilomètre de la partie résidentielle de Qusin, sur un terrain au-dessus d’une importante nappe phréatique.

Lire la suite

03/04/2013

Ce n’était pas un poisson d’avril

Le premier avril, les journalistes Amira Hass de Haaretz et Harriet Sherwood du Guardian ont interviewé Natan Blanc. Il leur a dit qu’il s’attendait à être condamné le jour suivant pour la huitième fois en raison de son refus de servir dans l’armée israélienne. Ce n’était pas un poisson d’avril. L’article du journaliste israélien Haggai Matar du jour suivant confirme ce jugement. Pour rappel, c’est l’Opération Plomb Durci à Gaza qui a décidé Natan à demander de travailler pour Magen David (Croix Rouge israélienne) au lieu d’accomplir le service militaire.

 Natan Blanc,armée israélienne,objecteur de conscience, prison, occupation, Gaza,siège, Plomb Durci

Natan Blanc au centre d’incorporation le 2 avril 2013

(Oren Ziv/Active Stills)

Lire la suite

09/02/2013

Amnesty International demande la libération du prisonnier de conscience Natan Blanc

Natan Blanc (voir mon billet du 11 janvier)  fut condamné une cinquième fois à 20 jours de prison militaire le 21 janvier. Amnesty International lui a accordé le statut de prisonnier de conscience puisqu’il n’existe pas de service civil en Israël comme alternative au service militaire. La journaliste Amira Hass évoque quelques activités militaires récentes de l’armée israélienne dans lesquelles Natan n’a pas pu participer. 

Israël, objecteur de conscience, Amnesty International, Natan Blanc, Amira Hass, Yesh Gwul, Hebron, Maleh, Vallée du Jourdan, Armée israélienne, Bedoins, Ma'aleh Adumin, Breaking the Silence, service civil

 Poster de l’organisation Yesh Gvul
à l’occasion d’une manifestation pour Natan le 2.02 2013

Lire la suite

11/01/2013

Jeune israélien détenu pour refus de service militaire

Dans un article dans le Haaretz, la journaliste israélienne Amira Hass nous signale un objecteur de conscience pour qui la dernière offensive contre Gaza était celle de trop. Il l’a informée par téléphone ce mercredi 10 janvier qu’il est actuellement le seul prisonnier dans son cas quoiqu’ils fussent plusieurs réservistes à refuser de servir pendant l’Opération Colonne de Défense en novembre. Aux juges et aux officiers de l’armée, Blanc a déclaré son intention de faire le service civil à sa sortie de prison avec le Magen David Adom [La Croix Rouge israélienne ndtl]. La plupart des 400 prisonniers dont il fait partie à la base militaire de Tel-HaShomer sont condamnés pour avoir déserté l’armée ou parce qu’ils ‘n’ont pas la force de faire le service militaire.’  

Gaza, objecteur de conscience, israélien, Natan Blanc,Plomb Durci, Colonne de Defense,

 Natan Blanc (http://wri-irg.org/node/20620)

Lire la suite