pecheur

  • Pourquoi ?

    Imprimer

    Pourquoi ?

    Il était pêcheur, il avait 18 ans, il était dans un petit bateau au sud de la bande de Gaza dans les limites désignées. Un bateau de la marine égyptienne a ouvert le feu le 5 novembre, le tuant. Comment comprendre ? L’équipe de l’ISM a décrit le meurtre insensé de Faris Meqdad en anglais. Je livre la traduction ici.

    pêcheur, bande de Gaza, marine égyptienne, limite de 3 miles nautiques,mort, blocus naval
    Faris Meqdad

    Lire la suite

  • Pas de poisson d’avril pour les pêcheurs

    Imprimer

     Un dépêche du 1er avril de Ma’an News annonce que la marine israélienne a tiré sur trois bateaux de pêcheurs dans la région d’al-Sudaniyya, au nord-ouest de la bande de Gaza, tôt ce matin-là. Sudaniyya, d’où venaient les rougets tous frais que le pêcheur nous amenait parfois le matin lors de mon séjour en hiver 2012. Il les nettoyait pour nous avant de repartir chez d’autres clients. A la fin de l’après-midi, il rejoignait son bateau pour une autre nuit de travail. Toujours de bonne humeur, cet homme avait sept bouches à nourrir et une vie de travail quasi ininterrompue. Les bateaux de guerre ont tiré hier matin sur des hommes qui pêchaient à une distance autorisée de deux miles nautiques de la côte. A chaque incident pareil, je pense à cet homme.

    pecheurs_150330-zanoun-hajj-rajab.jpgHajj Rajab, 81 ans, a pêché le long de la côte de Gaza depuis 6 décennies. Il n’a jamais vu des conditions si difficiles que celles d’aujourd’hui. (photo Ezz Zanoun)

    Pourquoi cet acharnement ? Les instances internationales abandonnent ces petits gens dans un océan d’indifférence. Un journaliste et un photographe réagissent dans un article de l’Electronic Intifada. Je le traduis ici.

    Lire la suite

  • Trois hommes et un bateau

    Imprimer

    La nouvelle est tombée hier. Beaucoup de médias anglais en parlent. J’en fais un résumé ici.

     pêche, pêcheur, bateau, armée isrélienne, marine israélienne, cessez-le-feu, zone nautique, accord d'Oslo
    Traditionnel bateau de pêcheur, août 2014 (photo par Hatem Moussa)

    Les funérailles de Tawfiq Abou Ryallah, 32 ans, ont déjà eu lieu. Ce pêcheur de 32 ans du camp de Shati (Beach Camp), a été tué le 7 mars sur son bateau de pêche par un tir dans l’abdomen de l’armée israélienne. Deux autres pêcheurs, les frères Jihad (22 ans) et Wahid (23 ans) Kaskin ont été forcé de nager jusqu’au bateau de la marine israélienne ont été arrêtés. Selon l’agence de presse Wafa, le bateau se trouvait à l’intérieur de la zone de 6 miles nautiques établie par le cessez-le-feu du 26 août 2014. Les trois hommes pêchaient sur les côtes de Beit Lahia, dans la région d’al Sudaniya. Leur bateau a été confisqué.

    Lire la suite

  • Récoltes détruites, chômage forcé : travailleurs au bout du rouleau

    Imprimer

    Les métiers de paysan et de pêcheur se trouvent face à des obstacles multiples sans aucune protection d’assurances dans la bande de Gaza. Les fluctuations des conditions de travail sous le blocus israélien deviennent invivables dans cette petite région bordant la Méditerranée. Deux entretiens récents du Centre palestiniens des droits humains (PCHR)donnent une idée des entraves rencontrées par des travailleurs de la terre et de la mer.

    130304-gaza-carnations.jpg
    Ouvrier palestinien à Rafah au sud de la bande de Gaza portant des œillets destinés à l’exportation en Europe grâce à une autorisation israélienne exceptionnelle, le 12 février 2013 (Eyad Al Baba/APA images)

    Lire la suite

  • Joie, paix et amour pour tous ! Vraiment ?

    Imprimer

    Les souhaits traditionnels des cartes de Noël laissent un goût amer face aux évènements récents dans la bande de Gaza. La presse n’en parle pas. Mais un petit parc d’amusements n’est plus.

     

    Selon l’Electronic Intifada, des bombardiers israéliens ont frappé la ville de Rafah le 22 décembre. On compte quatre blessés. Le jour avant, c’était des bombardements sur Khan Younis (2 frappes séparées, 2 blessés), Beit Lahiya, Beit Hanoun, Jabalia et Zeitoun. Samedi, 5 hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été tués par un missile à Deir-al-Balah. Une roquette depuis la bande de Gaza a légèrement blessé une fille israélienne de 14 ans près d’Ashkelon le 21 décembre. Faut-il rappeler que ces Qassam ne sont pas guidées – ils frappent d’habitude en faisant des dommages matériels uniquement – et que, par contre, chaque tir de l’armée israélienne est soigneusement ciblé et contrôlé par les appareils les plus perfectionnés.

     

    L’Electronique Intifada rappelle la situation des civils constamment mise en péril par des attaques gratuites de l’armée israélienne.

     

    Nasser_2011.jpg

     Dessin de Abdel Nasser Amer pour 2011

    Lire la suite