16/01/2016

Elle a ses raisons

Le refus du service militaire n’est pas nouveau en Israël, mais ce n’est pas souvent qu’une jeune fille décide d’aller jusqu’au bout de ses convictions. Dimanche passé, Tair Kaminer a écopé de 20 jours pour son refus de servir. Elle est soutenue par un nouveau groupe d’objecteurs, les Mesarvot (« Objecteurs » en hébreu), comme explique un article du + 972 mag. L’original est apparu en hébreu sur Local Call. Je traduis sa version anglaise ici.

service militaire, Israël, objecteurs, Mesarvot, refus, l'occupation, territorires palestiniens, service civil, Sderot, Gaza, enfants, traumatismes, peuple palestinien, paix, Palestine, prison, armée, guerres
Tair Kaminer à l’extérieur du centre d’incorporation de Tel Hashomer, Ramat Gan, Israël, le 10 janvier 2016 (photo : Oren Ziv/Activestills.org)

Lire la suite

06/08/2014

Monsieur le Président, je ne veux pas le faire…

Le 21 juillet 2014, un jour après le massacre du quartier de Shujahiya à Gaza, l’objecteur de conscience Uriel Ferera, 19 ans, a reçu une cinquième condamnation. Ce jeune Israélien de Beersheba est opposé à la guerre contre Gaza. Il refuse de servir dans l’armée israélienne à cause de l’occupation du peuple palestinien et aussi pour protester contre la discrimination envers les citoyens israéliens d’origine palestinienne. Il est soutenu dans sa démarche par Amnesty International, comme Natan Blanc, qui a purgé dix peines avant d’être relâché définitivement. L’Alternative Information Center nous signale un communiqué de New Profile, Israël, en anglais. Une traduction partielle suit. 

Shujahiya, Gaza, Uriel Ferera, guerre, armée israélienne, occupation, peuple palestinien, Amnesty International, New Profile, droits humains, territoires occupés, crimes de guerre, objecteurs de conscience, service militaire
Uriel Ferera entre au centre d’incorporation Tel Hashomer pour la première fois le 27 avril 2014 (Photo : Activestills.org)

Lire la suite

20/07/2014

L’enfer des médecins

Dr Mads Gilbert et son collègue Erik Fosse sont aux côtés des médecins palestiniens à l’hôpital de Shifa. Ils y étaient également pendant l’Opération Plomb Durci en 2008-09. Leurs témoignages apparaissent sur You Tube, les blogs d’Electronic Intifada et les nouvelles de la chaine anglaise d’Al Jazeera. Les médecins de l’hôpital Shifa, l’équivalent de notre HUG dans la ville de Gaza, travaillent dans des conditions exténuantes. Hier soir, trois médecins ont appris que leurs maisons ont été détruites par des missiles. Ils ont continué leur travail.

Dr Gilbert a envoyé un témoignage la nuit du 19 juillet 2014 à Mondoweiss. Nous savons maintenant que la nuit du 20 juillet était mille fois pire. Je vous traduis le témoignage du Dr Mads. Il écrit en anglais. Avec amour.

180714_ezz_00_4.jpg
Un garçon s’agrippe à un travailleur médical (Ezz al-Zanoun / APA images)

Lire la suite

Un israélien s’adresse aux citoyens du monde

Merci au site du Centre d’Information Alternative de nous avoir signalé une lettre par un citoyen israélien au journal britannique le London Evening Standard. Ofer Neiman est loin d’être seul dans son pays à dénoncer les crimes de guerre commis actuellement par l’armée de son pays à Gaza. Cela fait dix ans qu’il milite pour la fin de l’occupation. Il est un des responsables du Boycott from Within. Neiman propose des actions concrètes que tout citoyen du monde peut entreprendre pour en finir avec l’horreur actuelle à Gaza. Je traduis ses propos ici. 

Gaza, Ofer Neiman, activistes israélien, droits humains, gouvernement israélien, crimes de guerre, Israël, bande de Gaza, peuple Palestinien, Etats-Unis, Egypte, boycott, propagande israélienne, citoyens du monde
À Tel Aviv, des activistes israéliens protestent contre une attaque sur Gaza, 12 juillet 2014 (Photo par Oren Ziv/Activestills.org)

Lire la suite

17/07/2014

Le gouvernement suisse appelé à l’aide

Un acteur central dans la résolution de la situation actuelle à Gaza, bien connu à Genève, affirme la nécessité d’une intervention du dépositaire suisse des Conventions de Genève pour protéger les civils dans le conflit. Le portail Internet Qantara, qui veut dire « pont » en arabe, publie un entretien avec Raji Sourani. Vous en trouverez ma traduction ci-dessous.

civils, libre circulation, état de droit, Bande de Gaza, Conseil des Droits de l'Homme, crimes de guerre, gouvernement Suisse, Hautes Parties contractantes, peuple palestinien, punition collective, occupation, protection, droits humains, Raji Sourani, PCHR, siège, drones, F16, roquettes, bombardements
Raji Sourani (photo Qantara)

Lire la suite