02/06/2015

Gazon humain

Yehuda Shaul, un des fondateurs de l’organisation israélienne Breaking the Silence (Briser le Silence), témoigne régulièrement à Genève. Le 7 mai, on a pu lire un entretien avec lui dans Le Temps. Tout récemment, il a donné un entretien au New Statesman dans lequel il place les attaques sur Gaza dans le contexte de la répression systématique du peuple palestinien. Ses vues sur la stratégie de l’occupation méritent la traduction française que voici. 

Shaul. Breaking the SIlence, Gaza, répression, soldats, Opération "Barrière Protectrice", stratégie, "Couper l'herbe", "Tondre le gazon", sécurité, Israël, Hamas, civils palestiniens,   guerre, contrôle, Cisjordanie, peur, liberté, Israéliens, Palestiniens
Garçon cueillant des fleurs sur les ruines de l’aéroport de Gaza, 7 septembre 2014 (photo AFP par Thomas Coex) pour
l’éditorial de The National « Israel’s Blockade of Gaza Chokes a Possible State »

Lire la suite

21/09/2014

Enfin, la rentrée !

 

Dans la bande de Gaza, l’école s’est ouverte avec deux semaines de retard, le dimanche 14 septembre. Les assauts israéliens ont détruit ou endommagé 69% des écoles selon Connie Hackbarth du Centre des informations alternatives à Jérusalem. Dans ce contexte, Chris Gunness, porte-parole et directeur du soutien et des communications stratégiques de l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens, témoigne de la situation des écoliers de Gaza. Il écrit en anglais. Je traduis ses propos ici.

bande de Gaza, école, écoles, blocus, enfants, UNRWA, sécurité, abris, frappes, blessés, traumatisés, missile, maison, maisons, infrastructure, eau, électricité, égouts, munitions non-explosées, sans-abris, reconstruction, futur, punition collective, droit international, éducation, Israël, liberté, peur, roquettes, destruction, extrémisme, Sderot
Des écoliers boivent du jus assis sur un mur de leur école endommagée à
Shujahiya dans la ville de Gaza le jour de la rentrée, 14 septembre 2014 (Photo par AP)

Lire la suite

24/08/2014

Message d’une jeune palestinienne de Gaza

C’est lorsque j’ai commencé ce blog à Gaza, en mars 2007, que j’ai rencontré Karama. Son nom veut dire « dignité », « honneur », ou encore « respect » en arabe. En 2007, Karama, née au début de la première Intifada, avait 17 ans. Elle parlait l’anglais avec beaucoup de plaisir. Elle aimait danser et écouter la musique des Back Street Boys. C’était une jeune fille qui avait un regard positif : « Demain, ça ira mieux, » se disait-elle chaque jour.

Puis, tard dans la nuit au mois de juin, l’armée israélienne a tiré deux missiles sur un immeuble en face de chez Karama. Toutes les vitres de leur appartement sont parties en éclats, causant des blessures légères à trois personnes de sa famille. Le jour après, son visage était éteint. Je reconnaissais à peine la souriante jeune fille. Karama m’a confié :’C’est la première fois dans ma vie que je me dis que, peut-être, demain ne sera pas meilleur.’ 

Gaza, armée israélienne, missiles, lendemain, études, université, peur, Bande de Gaza, armes, humanité, dormir, tuer, explosion, attaques, bombes, nuit, mort, compassion, message
Dommages (photo Carol juin 2007), il n'y a plus de vitres et les cadres sont déformés.

Quand je suis retournée à Gaza en 2011, j’ai retrouvé Karama, une jeune femme. Elle terminait ses études d’anglais à l’université tout en enseignant l’arabe qui est parlé à Gaza. Après mon départ de Gaza en 2012, nous sommes restées en contact. Karama me demande maintenant de traduire et publier un texte qu’elle a écrit tout récemment. Le voici.

Lire la suite

27/03/2011

L'escalade n'est pas une fatalité

Une Américaine-Israélienne réagit aux évènements de cette semaine dans la bande de Gaza et à Jérusalem. Cet article d'Emily Hauser renvoie au vers du poète palestinien Mahmoud Darwich :

«
Pourrions-nous nuire à quiconque,
A un quelconque pays, si nous étions touchés
Ne serait-ce qu'une fois,
Par la bruine de la joie ?
»

(« Etat de siège »).

La version originale de cet article est en anglais.

Lire la suite

13:43 Publié dans Conditions pour la paix | Tags : pigua, attaque, jerusalem, gaza, twitter, palestinien, israélien, peur, humanité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/12/2008

Gaza en direct depuis la Belgique

Marianne Blume a vécu dix ans à Gaza en y enseignant le français. De cette expérience est né son livre Gaza dans mes yeux (2006). Cette amie belge vient de m’envoyer la lettre suivante qu’elle a reçu d’une ancienne étudiante. Le Centre Culturel Français de Gaza est renommé pour la qualité  de ses cours de français – j’y ai rencontré des francophones parfaitement bilingues qui ont appris le français au Centre. Le Centre est un havre culturelle et artistique précieux avec un programme qui comprend des expositions, des films, des discussions et des colloques chaque semaine.

« Qu'est ce que vous attendez ?


Blume.jpg
Marianne

Chers amis,
C'est le deuxième jour du massacre qu'Israël lance à Gaza. je vous assure que chacun à Gaza attend le moment de sa mort, comme personne ne sait pas s'il va mourir ou rester encore vivant..
Hier, le samedi 27/12/2008, à 11h30 du matin, j'étais chez moi avec mon petit frère et ma petite soeur qui étaient en train de se préparer pour aller chacun à son école, j'arrive pas à oublier ces bruits de bombardement très fort, pour moi, ça fait 2 ans je n'ai pas entendu ces bruits, ça fait peur, c'est horrible
mon frère et ma soeur ont commencé à pleurer surtout quand nous avons vu la fumée des sites bombardés très près de chez nous et plein d'hélicoptères et de F16 dans le ciel. Maman était au marché, papa était chez ma grand-mère malade, et mes autres frères étaient chacun dans son travail ou université.. j'ai essayé d'appeler ma mère, mon père, et mes frères, mais il n'y avait pas de réseau.. il y avait tout le temps un problème de connexion..Tout ça et notre voisine ne s'arrête pas de crier car son fils aîné est allé à son collège, qui est près des bombardements, un quart d'heure avant ces événements!! C'est terrible de vivre ces moments surtout qu'on n'a pas d'électricité pour savoir ce qui se passe autour de nous.. Dans 2 heures, toute ma famille s'est regroupée dans la maison, on était, tous, inquiets.
on pensait à tout le monde, et à nous-mêmes..
Vous n'avez pas vu les oiseaux quand il se sont fuis, c'est triste.. même notre chat avait peur. Quand on s'est regroupé chez nous, chacun a commencé de raconter les histoires tristes:
- mon cousin qui a 12 ans était au collège juste à coté d'un site bombardé, il a vu, comme tous ses collègues, le sang des martyrs et des blessés, il a eu peur, et dès qu'il entend les bruits des avions, il se cache en pleurant et criant.. mon oncle nous a appelé à 2h du matin pour demander à mon père quoi faire pour cet enfant qui n'arrive pas à dormir.
- Un jeune à 22 ans était dans un des sites bombardés. Tous ses amis ont étaient tués, ainsi que son chef, il a crié et a frappé ses joues de voir ces images.. et encore beaucoup d'histoires...
la nuit dernière a passé si lourdement et si lentement, personne n'a pas pu dormir..
En écrivant ce mail en ce moment, je ne veux pas dire que la situation est plus calme, au contraire, il est pire, le ciel est plein de F16 et d'hélicoptères..
l'armée israélienne n'a pas arrêté de bombarder partout à chaque moment. Je vous écris mnt, car je ne sais pas si j'aurai l'occasion de le faire après!!
je sais très bien que les médias accuse le Hamas et le considère comme le premier coupable de tous ce qui se passe, mais est-ce que le Fatah qui demande toujours la paix a changé la situation en Cisjordanie? les israéliens continuent à construire le mur et les check points et arrêter les palestiniens au nom de la sécurité!!!!!!!  Le Hamas n'a pas envahi en Israël pour qu'Israël se permet de le faire à Gaza, les gens de Hamas sont bloqués comme tous les palestiniens de Gaza
je viens de recevoir un appel sur mon portable, que tout le monde reçoit, qui menace de bombarder toutes les maisons où il y a des armes!!
 
Chers amis,
 
Israël bombarde agressivement toute la bande de Gaza, du Nord au sud, tout le temps...... Le résultat: 285 Martyrs et 1000 blessés dans 24 heures
                le dimanche à 19h: plus que 300 martyrs, et le bombardement continue
qu'est ce que vous attendez?
merci à toutes et à tous
Une Palestinienne qui a eu l'espoir de voir la fin du blocus de Gaza, mais elle s'est réveillée en voyant ces jours pleins de sang!!!!!!!!

[= quelqu’un qui aime la Palestine]
عاشقة فلسطين  
SaLmA aHmEd
professeur de français
Centre Culturel Français de Gaza
  »

22:41 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, massacre, bombardement, mourir, vivant, peur | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |