08/10/2014

L’électricité d’abord

L’homme d’affaires américain-palestinien Sam Bahour est né à Youngstown, Ohio, où il a grandi et fait ses études universitaires. Il s’est établi en Cisjordanie lors des Accords d’Oslo quand la paix semblait promise à un proche lendemain. Il y travaille comme consultant tout en enseignant à l’Université de Bir Zeit. Pragmatique, il explique pourquoi les énormes problèmes d’approvisionnement de l’électricité pour la bande de Gaza ne sont pas inéluctables. Le règlement de cette question pourrait servir d’exemple à la conférence internationale des donateurs qui s’ouvre le 12 de ce mois au Caire. Sam Bahour publie ses idées dans un article en anglais publié sur la site du + 972 mag. Je le traduis ici. 

électricité, Sam Bahour, le noir, ville de Gaza, vie quotidienne, coupures pénurie, centrale électrique, carburant, punition collective, attaques israéliennes, Israël, Turquie, Autorité palestinienne, droit international, lumière, processus de paix, enfants palestiniens, bougies, communauté internationale
Consultant Bahour

Lire la suite