11/09/2014

« C’était au-delà des mots »

Un entretien avec Dr Mona El-Farra, directrice des projets à Gaza pour le Middle East Children’s Alliance (MECA) aide à comprendre l’état d’esprit des gens ayant survécu aux horreurs des sept semaines de juillet et d’août. Journaliste, Nora Barrows-Friedman connaît Dr El-Farra depuis des années. Elle l’a interviewée pour le podcast hebdomadaire de l’Electronic Intifada, en anglais. Ci-dessous, je traduis le témoignage de cette doctoresse.

Gaza, MECA, cessez-le-feu, enfants, traumatismes, fenêtres, appartements, immeubles, attaques, choc, destruction, blocus, eau, électricité, catastrophe, adolescents, blessés, morts, sécurité, Israël, résistance, armée, crimes de guerre, génocide, maisons, insécurité, tirs, santé mentale
Des enfants palestiniens regardent par une ouverture de leur maison endommagée, le 26 août, jour suivant la déclaration de cessez-le-feu (Ramadan El-Agha / APA images)

Lire la suite

18/12/2013

« Nous Sommes Tous Choisis »

Tout le monde l’aimait : Israël, dont les médecins ont fait de leur mieux pour tenter de le guérir; l’Europe, où il venait parfois parler de son travail, notamment à la radio suisse alémanique, et sa terre mère, la Palestine. Dr Eyad Sarraj est mort hier soir. Il avait 70 ans. Je l’ai rencontré pour la première fois à Gaza en 2002. Il s’est excusé de ne pas parler français – il aurait voulu l’apprendre – mais toutes ses études se sont passées en arabe et anglais. Lors de mon séjour en 2007, j’ai appris qu’il luttait contre la leucémie. La dernière fois avec lui, c’était dans son jardin en novembre 2011. Je lui faisais parvenir une contribution d’une amie genevoise pour le Programme de sante mentale de la communauté de Gaza (GCMHP), l’organisation unique qu’il a fondé en 1990. Son collègue et ami de longue date, Dr Husam El-Nounou, interviewé par Al Jazeera anglais explique: «Il était le pionnier de la santé mentale en Palestine. ».

Lire la suite

30/10/2008

La neige en Suisse, la pluie à Gaza

Partout, le temps se dégrade. Une pluie de balles réelles de l’armée israélienne ont semé la panique dans le lycée Shuhada Khizaa au sud-est de la bande de Gaza lundi matin. Les forces israéliennes stationnées le long de la frontière, à 700 mètres de l’école de jeunes filles, ont tiré gratuitement, sans arrêter, sur le lycée pendant presque 15 minutes. Aziza Sulaiman Qdeih, 15 ans, a été blessé au nez. Elle était dans sa salle de classe. Selon l’agence de presse Ma’an, la seule activité à cet endroit, au moment des tirs, était l’arrivée des élèves dans leur école et la récolte des olives par des paysans. (voir blog du 20 octobre : Récolte en solidarité avec les paysans de Gaza ») Selon le Centre Al Mezan pour les Droits de l’Homme, 19 écoliers gazouis ont été tués par des attaques semblables, soit sur le chemin de l’école, soit à l’intérieur de leur école, depuis le début de la deuxième intifada en 2000. (article en anglais sur http://electronicintifada.net/v2/article9916.shtml)

Le jour suivant, une déluge de pluie du ciel a dévasté plusieurs quartiers modestes de la ville de Gaza ainsi que des habitations dans la ville de Khan Younis, au milieu de la bande de Gaza. (photos sur http://www.ism-France.org/news/)

Par ce temps orageux, un bateau du nom de Dignité est arrivé hier dans le port de Gaza. Il s’agit de la deuxième arrivée en deux mois de passagers du mouvement « Free Gaza » basé dans l’état de la Californie (voir blog du 24 août : « C’est la rentrée ! »). A bord, se trouvait la lauréate du Prix Nobel pour la Paix Mairead Corrigan Maguire, qui a milité pour la non-violence en l’Irelande du Nord, le parlementaire Mustafa Barghouthi de Cisjordanie et Gideon Spiro, de la gauche israélienne. Parmi les 27 voyageurs, il y avait un autre citoyen israélien, des italiens, des britanniques, et des citoyens des Etats-Unis. Comme en août, l’Etat d’Israël a d’abord menacé d’arrêter le bateau et ensuite permis son accostage. Le mouvement « Free Gaza » demande une levée du blocus israélien sur Gaza. (BBC One-Minute World News 29 October)

081030-fgm-gaza.jpg

 Le Dignity arrive au port de Gaza le 29 octobre 2008 (photo Free Gaza)

Pas tout le monde a eu la chance des passagers de la Dignité. Isabel Kershner du New York Times écrit hier  «… Israël maintient comme politique d’isoler [Gaza]. Cette semaine, les autorités ont refusé l’entrée à 120 académiciens et professionnels de la santé mondialement connus qui avaient demandé de pouvoir participer à une conférence organisée par le Gaza Community Mental Health Program … sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé. » Cette conférence, intitulée « Siège et santé mentale …des murs contre des ponts » a finalement eu lieu par téléconférence depuis Ramallah. (pour plus d’informations: http://www.gcmhp.net)

 

23:28 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : pluie, gaza libre, bâteau, santé mentale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |