19/08/2014

Penser à demain malgré l’incertitude totale

Responsable du département du français à l’Université d’Al-Aqsa, ville de Gaza, Ziad Medoukh nous décrit l’ouverture de sa faculté et ses derniers projets.

français, université al-aqsa, Gaza, Ziad Medoukh, département de français, cessez-le-feu, soutien psychologique, éducation, Francophonie
Décoration du mur du département par une étudiante (photo Ziad Medoukh)

Lire la suite

10/04/2014

Exemples à suivre

Le Cercle Universel des Ambassadeurs de la Paix, dont le siège est à Genève, vient de nommer Ziad Medoukh au titre d’Ambassadeur de Paix. Il est le premier citoyen palestinien à recevoir cet honneur. Il est également le fondateur du Centre de la Paix de l’Université Al-Aqsa à Gaza. Dans la foulée, Dr Medoukh nous envoie le E-mail suivant qui témoigne de son engagement incessant pour les jeunes de Gaza.

Lire la suite

09/05/2013

Cultiver la beauté

La recherche du beau, du positif et de la mise en valeur de compétences anime les activités que Professeur Ziad Medoukh continueà proposer à ses étudiants de la faculté de français, Université Al-Aqsa, dans la ville de Gaza. Il nous signale une semaine qui implique pleinement ses étudiants dans la vie de leur université en leur donnant l’occasion de développer leur créativité. Voici ce qu’il nous écrit.

 Gaza, artiste, France, Université Al-Aqsa, Consular de France, langue française, Mohammed Musallam

Etudiants avec l’artiste Mohammed Musallem, à droite

Lire la suite

10/11/2011

Un dernier article – un hommage

Ce blog a commencé avec lui. Les honneurs que Ziad Medoukh vient de recevoir font une bonne clôture à plus de quatre années et demi d'écriture - 241 articles en tout. Dr Medoukh  effectue un travail énorme dans des circonstances éprouvantes, tout comme maintes personnes dans la bande de Gaza qui luttent tous les jours pour donner un sens à leur vie et pour transmettre l'espoir aux plus jeunes. Il y a de nombreux blogues qui témoignent de leur lutte, notamment celui de Eva Bartlett.

Rendons hommage aux palestiniens de Gaza. Nelson Mandela a écrit : « There is no easy walk to freedom anywhere, and many of us will have to pass through the valley of the shadow of death again and again before we reach the mountain top of our desires." ["Le chemin vers la liberté est nul part facile, et beaucoup d'entre nous seront obligés de traverser la vallée de l'ombre de la mort maintes et maintes fois avant que nous atteignions le sommet de la montagne de nos désirs. »]

Merci aux lecteurs qui ont partagé ce blog avec moi et un tout grand merci à M. Mabut qui m'a donné l'occasion de m'exprimer et d'apprendre un peu « l'art du blog ».

 

 

10.jpg
Ziad Medhouk reçoit les honneurs de l'Université Al-Aqsa

Lire la suite

20:59 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, ziad medoukh, université al-aqsa, français, centre de paix, hommage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/03/2011

La fête de la langue française

Professeur Ziad Medoukh et ses étudiants de la faculté de français de l'Université Al-Aqsa ont participé avec beaucoup de plaisir à la fête de la Francophonie au Centre Culturel Français (CCF) de Gaza. Il partage cette belle journée avec nous, photos à l'appui. 

3.jpg

Ziad (au milieu) assiste aux spectacles le 20 mars

Lire la suite

25/02/2011

Les associations féminines à l’honneur le jour du Saint Valentin

Madame Sobhia Hassanat, activiste pour la cause des femmes à Gaza, a été l'invitée du Centre de la paix de l'Université Al-Aqsa pour parler aux étudiants du travail des associations feminines à Gaza : l'Union générale des femmes palestiniennes, le Centre des affaires de femmes et l'Organisation pour les droits des femmes à Gaza. Ziad Medoukh, coordinateur du Centre de la paix, nous écrit les détails. 

activistehassanat.jpg

L’accueil de Mme Hassanat

Lire la suite

23:16 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, femmes, centre de la paix, université al-aqsa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

06/02/2011

Lettres Migratoires

L'infatiguable Ziad Medoukh, responsable de la faculté de français de l'Université Al Aqsa de Gaza, nous fait part d'un projet ambitieux intitulé «lettres migratoires» destiné à faire communiquer les jeunes de Gaza avec leurs pairs dans le monde. Voici sa description de cette campagne :

Lettres_migratoires_1.jpg

Mohamed Iqtifan (photo Ziad Medoukh)

Lire la suite

29/06/2010

Lauréats d’un concours, ils vont à Paris !

Le premier jour de l’été, c’était la fête dans les lieux de la Faculté de français de l’Université al-Aqsa. Le professeur Ziad Mekoukh nous écrit ces bonnes nouvelles depuis sa ville : Gaza.

 

concours écriture 2010.jpg

 

 

Les lauréats avec M. Jean Mathiot du Centre culturel français et Dr Ziad Medoukh

Lire la suite

26/04/2010

« Le blocus est aussi maritime »

Des étudiants du Centre d’information francophone - Faculté de français de l’Université d’al-Aqsa à Gaza continuent leurs recherches sur la diversité des vécus dans la bande de Gaza. Leur professeur Ziad Medoukh nous envoie les résultats d’une nouvelle enquête. C’est à la fois un exercice impressionnant de langue française et d’une rencontre avec un milieu peu connu des étudiants.  

2.jpg

Lire la suite

10:14 Publié dans Connaissance du Monde | Tags : gaza, pêcheurs, blocus, université al-aqsa, shati, marine israélienne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

30/12/2009

L’Hôpital Al-Shifa, un an plus tard

Il y a un an, l’hôpital principal de la ville de Gaza était le lieu du chaos entre la vie et la mort. Ziad Medoukh y est allé, brancher son Natel – l’électricité était en panne partout et des journalistes français lui téléphonaient jour et nuit pour demander les dernières nouvelles. Arrivé à Paris au printemps 2009, Ziad ne dort pas pendant une semaine entière : « en voyant tout ce que j’ai vu sur le moment, je ne ressentais rien, mais ici en Europe, chaque fois que je me couchais pour la nuit, en fermant mes yeux je voyais les bras, les jambes sans corps, toute la mare de chair humaine déchirée qui se trouvait absolument partout, par terre, dans l’hôpital. Je ne pouvais simplement pas dormir. »

 

dsc01892.jpg
"Gaza vit"

 

 

Aujourd’hui, des étudiants de l’Université Al-Aqsa, l’université du Dr Medoukh, peignaient des muraux sur les murs de l’hôpital. Eva Bartlett les a vu.

Lire la suite