Quand la privation inspire la créativité (25/10/2013)

Une invention d’étudiants gazaouis ouvre des possibilités nouvelles pour la stérilisation dans les hôpitaux. Un article et une vidéo de Reuters racontent la découverte prometteuse.

« Des étudiants de Gaza créent une machine à stériliser pour hôpitaux qui conserve l’énergie
Jim Drury, Reuters, 24 octobre 2013 

Gaza, hopitaux, générateur, blocus, stérilisation, étudiants, ingénieurs
http://bcove.me/i2jgf3js

Un groupe d’étudiants ingénieurs à Gaza ont créé le prototype d’un générateur de gaz ozone qui consomme un minimum d’énergie. Il réduit considérablement le temps nécessaire pour stériliser les salles d’hôpitaux et les blocs opératoires. Les trois étudiants et leurs conseiller responsable pour l’invention espèrent qu’elle sera bientôt utilisée pour stériliser les salles des hôpitaux de Gaza où, selon les autorités sanitaires, le blocus israélien rend les techniques de stérilisation aléatoires.

Beaucoup d’hôpitaux dans le monde utilisent des grands générateurs d’ozone pour décontaminer les blocs opératoires entre les opérations chirurgicales. On nettoie et scelle les salles et les remplit avec de l’ozone, qui tue les bactéries sur les surfaces et dans l’air.

Mohammed Timraz, ingénieur qui travaille dans plusieurs hôpitaux de la bande de Gaza, est à l’origine de cette idée. Son équipe, étudiants à l’Université Collège de Gaza des Sciences Appliquées, a conçu une machine qui active l’oxygène dans l’atmosphère ambiante ou d’une source d’oxygène au moyen d’une décharge électrique de 80'000 voltes. Leur « O3 » générateur stérilise beaucoup plus vite, en consommant beaucoup moins d’énergie, que les machines actuellement utilisées. En comparaison avec d’autres générateurs en fonction autour du monde, ce modèle peut stériliser des salles d’entre 40 et 50 mètres carrés en 3 ou 4 heures, au lieu de 5 ou 6 jours. Il se prête à une utilisation journalière. 

gaza,hopitaux,générateur,blocus,stérilisation,étudiants,ingénieurs
Médecin dans un bloc opératoire fermé à cause d’une pénurie d’anesthésique, Hôpital al-Shifa, Gaza Ville, 2007. (Wissam Nassar/MaanImages)

Timraz fut témoin de problèmes de santé et d’infections générées par une désinfection inadéquate dans des blocs opératoires. La bande de Gaza, maintenue sous blocus israélien pendant sept ans, manque de médicaments et d’équipement nécessaires pour offrir un certain niveau de santé à ses 1,6 millions d’habitants. A présent, des milliers de personnes risquent des infections en raison d’une stérilisation incomplète des salles des hôpitaux.

Selon l’étudiant Lafee, l’équipe attend la réponse à une requête pour une patente auprès du Ministre palestinien de la Santé. Ils espèrent aussi recevoir des fonds afin de pouvoir fabriquer plusieurs générateurs d’O3. Dr Marwan Sadiq, cardiologue, explique que cette invention va améliora la qualité des soins : ‘[elle] va diminuer la proportion d’infections postopératoires dans le cas des opérations à cœur ouvert et de remplacements articulaires.’

Israël soutient que le blocus de Gaza, qui a commencé en 2007, est nécessaire pour limiter les attaques sur ses villes par des roquettes et pour empêcher la guérilla du Hamas à se procurer des armes. »

10:10 | Tags : gaza, hopitaux, générateur, blocus, stérilisation, étudiants, ingénieurs | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | |