• Penser autrement

    Imprimer

     

    Quinze ans d’expérience, d’observation et de réflexion amènent un expert israélien à prôner une ouverture du passage d’Erez entre la bande de Gaza et Israël. Shlomo Tzaban estime que l’ouverture de la part de l’Etat d’Israël serait tout à son bénéfice. Il souhaite également une collaboration directe entre les autorités israéliennes et les responsables du Hamas. Sa voix est loin d’être la première qui se lève dans ce sens, mais sa position prise publiquement tout récemment est exceptionnelle. Les médias laissent entendre depuis longtemps que le gouvernement israélien, aidé par des intermédiaires, négocie avec les responsables politiques du Hamas lorsqu’ils veulent régler un point précis. Si les deux voisins s’acceptaient comme interlocuteurs légitimes, l’impasse stérile n’existerait plus. On lira ici une traduction raccourcie par mes soins d’un article qui a paru sur le site + 972 Mag en anglais dont l’original en hébreu se trouve sur le site Local Call.  

     

    Lire la suite

  • Voir autrement

    Imprimer

     

    Un Israélien réagit à la dernière offensive de l’armée israélienne à la lumière de son expérience en tant que jeune soldat pendant la deuxième Intifada et en tant que jeune père aujourd’hui. Il décrit comment il se sent poussé à se mettre à la place de l’autre. Pour les enfants des deux côtés, il aspire à une réalité différente. Son plaidoyer est paru d’abord en hébreu, puis en anglais. En voici ma traduction en français.

     

    Lire la suite

  • L’amour des livres

    Imprimer

     

    Nos librairies sont des précieux lieux de renouvellement, rencontres, amusement, apprentissage et échange. C’est d’autant le cas pour les librairies de la bande de Gaza, dont les résidents sont largement isolés du monde depuis maintenant une quinzaine d’années. Selon Martin Schmale directeur de l’UNRWA dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a fait preuve de « précision » dans ses frappes les 11 jours du mois de mai. Cette précision a annihilé des librairies qui avaient la même importance pour les lecteurs de Gaza que Stauffacher ou Payot en Suisse. Pour les gens cultivés ou de simples rats de bibliothèque, la perte est incommensurable. Un article sur l’Electronic Intifada raconte en anglais cette tragédie culturelle En voici la traduction en français par mes soins.

     

    Lire la suite