institutions culturelles

  • L’amour des livres

    Imprimer

     

    Nos librairies sont des précieux lieux de renouvellement, rencontres, amusement, apprentissage et échange. C’est d’autant le cas pour les librairies de la bande de Gaza, dont les résidents sont largement isolés du monde depuis maintenant une quinzaine d’années. Selon Martin Schmale directeur de l’UNRWA dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a fait preuve de « précision » dans ses frappes les 11 jours du mois de mai. Cette précision a annihilé des librairies qui avaient la même importance pour les lecteurs de Gaza que Stauffacher ou Payot en Suisse. Pour les gens cultivés ou de simples rats de bibliothèque, la perte est incommensurable. Un article sur l’Electronic Intifada raconte en anglais cette tragédie culturelle En voici la traduction en français par mes soins.

     

    Lire la suite